Tous les comptes bancaires ouverts auprès d'un établissement français (banque classique ou néo-banque) sont renseignés dans un fichier central tenu par la Direction générale des Finances publiques.
Ce fichier est interrogé par les notaires lors du décès afin de prendre connaissance des comptes détenus par le défunt pour les intégrer à la succession.
Les établissements étrangers ne renseignant pas ce fichier, tous les comptes bancaires détenus hors de France et notamment auprès de néo-banques comme Revolut ou N26 risquent d'échapper à votre succession si vos héritiers ou votre notaire ignorent l'existence de ces comptes.
Cet article a-t-il répondu à vos questions ?
Annuler
Merci !